Her - la science-fiction selon Spike Jonze, critique
A découvrir ce soir sur CINE+ Club à 20h45

Electric Dreams

Le 18 mars 2014

Entre Simone et A.I Artificial Intelligence, Spike Jonze pose sa réflexion sur les rapports amoureux dans un univers de science-fiction fascinant de beauté verticale qui exalte et émeut, et finalement confine à l’universalité des sentiments.

Galerie Photos

Vos avis

  • 22 février 2014, par Marla

    Merci pour l’article ! Pour aller plus loin sur les films qui ont inspiré Spike Jonze pour "Her," rendez-vous sur Marla’s Movies : http://marla.blog4ever.com/her-de-spike-jonze-de-1984-a-black-mirror

  • 13 avril 2014, par Jean-Patrick Géraud

    C’est un très beau film sur la solitude moderne. Theodore vit ce que chacun de nous peut ressentir dans la grande ville, ce besoin presque instinctif d’aller vers l’autre tout en voulant s’isoler pour se donner le temps de réfléchir, le choix d’attendre... Sauf que derrière l’attente il y a la peur du vide, l’angoisse de la mort aussi, qui sont suggérées dans le film en filigrane, par accords mineurs, et qui lui insufflent cette espèce de tristesse poétique que l’on rencontre effectivement dans les films de Sofia Coppola.
    J’aime aussi les seconds rôles, surtout Rooney Mara, qui hante la première partie et incarne la réalité dans ce qu’elle a d’irremplaçable, cet ensemble capricieux de petites choses que le temps nous arrache et auxquelles on voudrait se raccrocher, mais qui se distend, qui nous file entre les doigts... Et justement, je trouve que le film a du mal à fonctionner quand le personnage de Catherine s’efface, et quand la relation avec Samantha est assumée pleinement (départ en vacances etc.), parce qu’au fond, rien ne la remplace et la mélancolie poétique cède place au train-train plus routinier d’une relation virtuelle avec ses longueurs, sa monotonie, etc. Mais il n’empêche que le film est une réussite : Spike Jonze évoque avec beaucoup de poésie cette relation impossible, et le mélange des tons donne à l’ensemble un air de nostalgie pénétrant.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?