Critique

CINÉMA

Jason Bourne : l’héritage - la critique

Le 31 mai 2014

Galerie Photos

  • Spyone 29 août 2012
    Jason Bourne : l’héritage - la critique

    Je vis près de Londres... j’ai donc eu le privilège de voir le film sorti le 13 Août dernier...Selon moi, le résultat est sans appel...Tony Gilroy n’a pas été à la auteur de Paul Greengrass. Le personnage de Jeremy Renner manque de substance et l’acteur lui-même ne semble pas plus convaincu par la psychologie du personnage. J’ai ainsi réalisé que Matt Damon était un acteur remarquable et qu’il demeurera irremplaçable dans cette interprétation inédite et unique dans le genre.Ce dernier a su en effet parfaitement mettre en évidence le côté sombre et complexe d’un personnage animé par des sentiments coupables, traumatiques, froids et tantôt humains. Le contenu de ce dernier descriptif rend ainsi l’acteur plus crédible que jamais et demeure assez fidèle au Roman de Robert Ludlum. Je n’ai malheureusement rien trouvé de comparable dans le personnage interprété par Renner qui semble par ailleurs lui-même peu convaincu par son interprétation.
    J’ai d’autre part trouvé le film de Gilroy plutôt insipide. Le scénario est aussi bancal que la mise en scène. De nombreuses scènes ont été calquées sur les épisodes précédents. La séquence qui se déroulent par exemple à Manille est une revue grossière de celle qui a été tournée à Tanger dans le chapitre 3 (avec le talent en moins).
    Comme je l’avais fait par ailleurs remarquer lors d’un de mes commentaires récents sur un autre forum, je pense que ce film aurait dû être confié à Tony Scott (Man on fire) qui malheureusement nous a quittés il y a peu, et à l’acteur Ryan Gosling (Drive) qui auraient pu faire quelque chose de différent...Il aurait ainsi fallu continuer à préserver l’atmosphère du célèbre roman tout en essayant d’apporter en même temps une touche beaucoup plus inspirée. Cela n’a malheureusement pas été le cas. Le résultat était par conséquent prévisible.

  • Frédéric de Vençay 16 septembre 2012
    Jason Bourne : l’héritage - la critique

    Reprise sans faux pas majeur, mais sans nécessité non plus, de la franchise du trio Liman/Greengrass/Damon. Les deux derniers, surtout, avaient su laisser une empreinte durable sur la saga, jusqu’à influencer tout le cinéma d’action contemporain par sa réalisation et son montage sans répit (l’hallucinant "La Vengeance dans la peau", chef-d’oeuvre et sommet du genre). Gilroy, en scénariste et élève appliqué, reprend la recette avec savoir-faire mais sans rien lui apporter de nouveau. Résultat : un film qui fonctionne bien mais peine à trouver une identité propre, et surtout à transcender le style Greengrass au-delà de ses caractéristiques les plus reconnaissables (la course-poursuite finale en moto, certes prenante, n’est qu’un décalque de celles des précédents épisodes). Reste le toujours impeccable Jeremy Renner, qui assure la transition avec beaucoup d’efficacité et forme avec Rachel Weisz un couple à la "Bonnie and Clyde" auquel on a envie de croire, malgré tout.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?