L’amour est plus froid que la mort - la critique

Hommage à Ulli Lommel - La fascination est plus forte que l’ennui

Le 3 décembre 2017

Fassbinder signe un premier film d’une incroyable lenteur, totalement fascinant dans sa volonté de rompre avec les règles habituelles du cinéma.

Galerie photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?