Critique

CINÉMA

L’Occitanienne (le dernier amour de Chateaubriand)

Mémoires d’où l’on tombe

Le 19 mars 2008

Ce huis-clos amoureux beaucoup trop sage est plombé par des interludes montrant la belle nature pyrénéenne. Il en devient un gentil téléfilm de dimanche soir à réserver aux inconditionnels du romantisme d’époque.

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?