La ligne rouge - la critique

Terrence Malick opus 3 : la nature comme temple

Le 9 août 2016

S’écartant de la voie traditionnelle du film de guerre, Terrence Malick continue sa quête d’un paradis terrestre perdu. Onirique et métaphysique autant que cruel et mélancolique, le film ne cesse pas d’impressionner. Un pur chef-d’œuvre.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?