Critique

LIVRE

La mystérieuse flamme de la reine Loana - Umberto Eco - La critique

Mémoire collective

Le 26 avril 2005

Une enfance sous le fascisme. Lyrisme et savoir mêlés, immersion complète assurée. Génialissimo !

  • harry carasso 31 mai 2005
    La mystérieuse flamme de la reine Loana - Umberto Eco - La critique

    Enthousiasmé par ce livre, j’ai voulu en savoir plus.
    Page 250-251, Umberto Eco résume l’action d’un album de TIM TYLER, publié en 1935 par Lyman Young, qui ressemble étrangement au sujet de SHE, roman victorien de H. Rider Haggard publié en 1887 et porté six fois à l’écran.
    Pourquoi Eco ne le dit pas ?
    Tout simplement parce qu’il ne fait que résumer Young (1893-1994), seul
    redevable pour le copyright de HRH.
    Umberto Eco s’en est servi pour illustrer sa propre fascination vis-à-vis de la mort, et il a fait aussi bien que Bob Fosse dans son ALL ABOUT JAZZ.
    Harry Carasso

    Voir en ligne : http://avoir-alire.com

  • ovide 2 juin 2005
    La mystérieuse flamme de la reine Loana - Umberto Eco - La critique

    Franchement, je ne trouve pas qu’il y ait de quoi crier "Au génie" quant au dernier ouvrage d’Ecco.
    Le génie, c’était "L’île du jour d’avant", "Le Pendule de Foucault", etc. C’était encore dans ses textes Esthétiques... mais franchement là ! Où a-t-il voulu nous ammener sous prétexte de tracer un énième trait sur le fascisme, si ce n’est être témoin de ses souvenirs.
    Franchement décevant ! Encore plus difficile à dire quand on a pris l’habitude de tant de génie jusqu’alors !

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?