Critique

CINÉMA

Les amants crucifiés (Chikamatsu Monogatari) - La critique du film

La femme du maître

Le 19 août 2014

Dans le Japon du XVIIe siècle l’amour fait fi du carcan social. Un chef d’oeuvre de Mizoguchi à réévaluer à l’occasion de sa reprise en salle.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
4 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?