Critique

LIVRE

Murène - la critique du livre

Nos repères de la rentrée littéraire

Le 14 septembre 2019

Oser plonger pour retourner à l’eau, la grande matrice. S’il veut survivre, il devra nager. S’il veut devenir un homme, ce sera un poisson. Depuis ses vingt-deux ans, François n’a plus de bras, jusqu’aux moignons. L’image de la murène, animal hideux aux mouvements gracieux, nichée dans des profondeurs insoupçonnées, pleines d’une humanité révélée, justifie le titre de roman éblouissant.

Galerie photos

spip-slider

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?