Critique

CINÉMA

Prima della rivoluzzione - La critique du film

Ici commence la survie

Le 10 mars 2015

Œuvre à la première personne, intime et engagée, narcissique et profondément politique, kaléidoscopique et d’une totale limpidité, le deuxième long métrage de Bernardo Bertolucci est un véritable manifeste de ce que Pasolini appelait Cinéma de poésie et reste son film le plus beau et le plus émouvant. Indispensable.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?