Critique

CULTURES +

Selfie mon beau selfie, dis moi qui est la plus belle - la critique

Le 10 juillet 2018

Angelin Prejlocaj excelle dans la chorégraphie des sentiments, l’amour d’un jeune prince pour sa belle, la haine assassine d’une marâtre, l’angoisse existentielle. En illustrant à son tour par la danse, Blanche-Neige, il s’est naturellement placé dans une modernité accessible et sensible qui a déjà fait le bonheur de 150 000 spectateurs depuis sa création en 2008.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?