The Grand Budapest Hotel : Wes Anderson épate - la critique

Wes Wes

Le 27 avril 2015

Reparti de Berlin avec un grand prix du jury dans une poche à breloques pas assez chargée à notre goût, le texan europhile signe là, toutes proportions non gardées, sa chapelle Sixtine personnelle.

Galerie Photos

Vos avis

  • 16 août 2014, par Frédéric Mignard

    Toute la beauté visuelle d’un univers singulier qui ne ressemble qu’à son auteur. On est épaté par une réalisation exemplaire, mais moins par la litanie de caméos qui n’apportent pas grand-chose au propos, si ce n’est aligner des noms sur une affiche...

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?