Critique

CINÉMA

The Old Guard - Gina Prince-Bythewood - critique

Le 11 juillet 2020

Cette réécriture de Highlander est un film d’action mainstream, plutôt bien réalisé. Mais les personnages manquent vraiment de densité, notamment le "méchant" patron d’une industrie pharmaceutique, bien décidé à récupérer le secret de l’immortalité.

Galerie photos

Copyright Netflix
spip-slider
Copyright Netflix
Copyright Netflix
  • François Roque 11 juillet 2020
    The Old Guard - Gina Prince-Bythewood - critique

    Sitôt vu, sitôt oublié. Hélas.
    J’avoue que j’ignorais l’existence des comics dont est adapté ce film, mais quel dommage !

    Certes la production est propre (photographie, décors, combats, etc.), s’offre un bon casting (mention pour Harry Melling qui, depuis Harry Potter, nous surprend après son étrange rôle dans The Ballad of Buster Scruggs, le sublime western à segments des frères Coen produit par Netfix), et Charlize Theron se fait plaisir en s’offrant un nouveau rôle bien badass, après Atomic Blonde et Mad Max : Fury Road, tout en produisant via sa compagnie, Denver and Delilah Productions. Il n’empêche que le scénario reste bien mince et surtout prévisible au bout d’un quart quant à l’identité du traitre ; entre autres. Et si les scènes d’actions sont plutôt bien filmées, tout cela s’avère vite frustrant. Le synopsis de base posait certainement bien plus de sujets et questions que l’intrigue assez simpliste qui nourrit ces deux heures.

    Pourquoi diable ne pas avoir décidé d’en faire plutôt une (mini) série qui aurait permis de développer tout un univers et d’aborder des thèmes qui restent au simple stade de l’évocation. D’où viennent-ils ? Qu’ont-ils fait ? Leurs souffrances ? Je pense à Joe et Nicky pour qui cela n’a pas dû être « simple » à certaines époques. Sans parler des possibilités évidentes de multi temporalités, boulevard pour tout showrunner un tant soit peu inspiré. À moins que le cliffhanger post générique, en mode faussement Marvel annonce une suite pour les développements précités, voire le fol espoir d’une saga plus « nourrie ». Hélas, dans cette affaire, les seuls et vrais Highlanders, sont les boss de Netflix. Sauf que leurs épées sont le carnet de chèques, et ils ne le dégaineront qu’au regard des audiences…

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?