Critique

CINÉMA

Two Lovers - La critique

Les cendres d’une passion

Le 11 mai 2013

Une romance à la beauté noire qui travaille à la façon d’une blessure dont on ne voudrait jamais guérir. Juste déchirant et sublime.

Galerie photos

  • Frédéric Mignard 23 décembre 2008
    Two Lovers - La critique

    Un film éblouissant qui donne envie d’aimer et d’espérer. Dans un genre apriori léger, James Gray signe peut-être là son meilleur film.

  • Norman06 29 avril 2009
    Two Lovers - La critique

    James Gray prend le risque de déconcerter son public avec cette chronique familiale et romanesque boudée par certains à Cannes. Pourtant, le récit est limpide et la facture en apparence classique : James Gray est un conteur de talent et l’élégance de sa mise en scène (discrétion des mouvements de caméra, refus d’effets de style) sert admirablement ce mélodrame. loin d’être « grand film malade » ou pièce mineure dans la carrière de Gray, le film sera à terme reconnu pour ce qu’il est : une bonne réalisation de genre imprégnée de la griffe d’un artiste.

  • Frédéric de Vençay 25 juin 2011
    Two Lovers - La critique

    Joaquin Phoenix dans la plus grande composition de sa carrière, une mise en scène sublime, une vérité de chaque instant, des sentiments à fleur de peau et la puissance d’une tragédie grecque. "Two lovers", chef-d’oeuvre immédiat et définitif, a l’éclat de la nuit noire et la tristesse des gouffres infinis. Bouleversant.

Votre avis

Votre note :
5 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?