Vulcan, dieu du feu - la critique

Le toc des titans

Le 25 mars 2013

Même les plus fervents défenseurs du péplum italien des années 60 ne pourront pas venir à la rescousse de ce Vulcan d’un amateurisme qui confine au sublime. A mourir de rire, avec une bonne dose de second degré.

Galerie photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?