Nanar

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Nanar

Banzaï - la critique du film

Coluche dans son rôle le plus beauf. Pour amateurs inconditionnels,...

La soupe aux choux - Jean Girault - critique

La plus célèbre des comédies flatulentes a été un succès correct, avant de...

Les aristos - la critique

Nanar navrant de bêtise, Les aristos est une aberration agaçante au plus haut...

All inclusive - la critique du film

Patrick Chirac, rebaptisé Jean-Paul Cisse, lorgne sur un Jean-Claude Dusse...

Dirty Dancing - Emile Ardolino - critique

Un nanar très sympathique, avec des morceaux de bravoure inoubliables.

Tais-toi ! - la critique

Bien trop huilé pour être honnête.

Tanguy, le retour - Etienne Chatiliez - critique

La suite lamentable d’un grand succès. La vertigineuse chute artistique d’un...

C’est quoi cette famille ?! - Gabriel Julien-Laferrière - critique

Les enfants de familles recomposées se révoltent contre les adultes. Mise en...

Epouse-moi mon pote - la critique du film

Les trublions de la bande à Fifi tentent une comédie irrévérencieuse jouant sur...

Rambo : Last Blood - la critique du film

Le guerrier fatigué n’en a pas fini de renaître. Stallone remet donc le...

Mort de Philippe Clair, roi du nanar comique

Le célèbre réalisateur de comédies franchouillardes est mort le samedi 28...

Le Führer en folie - la critique du nanar

Un des films les plus nuls de l’histoire du cinéma français. Même au...

Furtif - Rob Cohen - critique

Furtif ou la négation du cinéma.

Rambo 3 - la critique

Stallone n’a pas volé sa caricature aux Guignols. Rambo ne parle pas, il...

L’étudiante - la critique du film

Sophie Marceau et le nanar, c’est une grande histoire d’amour. En 1988, La...

Man on Fire - critique du film

Massacre, moralisme et rédemption en salmigondis nauséeux. Pouah...

Lara Croft Tomb Raider : Le berceau de la vie

Angelina est toujours aussi bien roulée et le scénario toujours aussi...

Spy Game : jeu d’espions - la critique

Deux heures de clip vidéo autour d’un scénario inexistant.

Les rivières pourpres 2 : Les anges de l’Apocalypse - critique

Quelle mouche a piqué Dahan pour accepter de diriger cette délirante galère...