Ange et Gabrielle - la critique du film

Mon père, c’est moi

Le 23 avril 2016

Enième romcom concept qui tourne en rond autour de personnages archétypaux déteints du cinéma américain. Bruel et Isabelle Carré ne sauvent en rien les meubles.

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?