Critique

CINÉMA

Cadences obstinées - la critique du film

L’amour du vide

Le 7 janvier 2014

Avec Cadences obstinées, sa seconde réalisation, Fanny Ardant livre un film d’amour qui brasse du vide. Insipide, mais surtout très ennuyeux.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?