Critique

CINÉMA

Darshan

Hypnotique

Le 28 décembre 2007

Joie de la contemplation dans un ballet ultra-sensuel.

  • youpi 5 décembre 2005
    Darshan

    « Moi j’ai été surpris et j’ai trouvé ça génial. Peut-être certains auront du mal à accrocher, car c’est pas ’intello’ mais vachement profond. J’ai été touché loin et certaines images me reviennent souvent, m’apportant beaucop de joie. Alors je conseille de voir et revoir.... »

  • Ankh 6 décembre 2005
    Darshan

    Magnifique ! Laissez-vous emporter par la poésie et la profondeur de ce documentaire sur Amma. Il est tellement difficile de cerner Amma, c’est impressionnant de voir comment Jan Kounen a réussi cela haut la main. Bravo !

  • annechandra@neuf.fr 7 décembre 2005
    Darshan

    Un très beau film, sans concession, des images qui parlent d’elle-même, superbes, pleines de sensibilité riches de symbolisme, vont droit au coeur et à l’âme. Comme quoi l’amour peut effectivement faire bouger les montagnes.
    Anne

  • Alain Bougearel 9 décembre 2005
    Darshan

    La toute première impression : un documentaire impressionniste fastueux.
    Documentaire pense-t-on signifie "objectif" : or, qui croit encore à l’Histoire avec un grand H ? Il n’y a que des "historiens" avec chacun ...un regard transindividuel toujours empreint de subjectivité. Celle de Kounen relève du sujet (lui) irrésistiblement fasciné par le Sujet (Amma) : c’est cette "attirance" de plus en plus puissante que racontent les images.
    Quelque temps après avoir vu le film, elles reviennent à l’esprit spontanément : est-ce là "l’ésotérisme" de Kounen - caché au premier regard ?
    Amma transperce l’écran et "ensigne" dans l’intimité du coeur du spectateur.

    C’est comme un vin de qualité : c’est
    le "retour" qui fait mouche.

    Un film qui a du "goût" - et ça, c’est rare "nowdays" ...

    Voir en ligne : alainbougearel@club.lemonde.fr

  • Ulysse 16 décembre 2005
    Darshan

    Le meilleur, et de loin, des films que j’ai vu cette année. Voir l’amour incarné est un choc, qui nous renvoie à la question "qui sommes-nous ?". Et là, dès qu’on lâche les schémas habituels, on se sent porté par ce torrent d’amour.
    La vie, la vraie vie à laquelle nous aspirons tous au fond de nous-même ne serait-elle pas là, dans ce don total de soi ?
    A voir absolument, sans idées préconçues.

  • micheleon 16 décembre 2005
    Darshan

    D’abord, il y a cette distance... celieu dans la forêt de cocotiers, cette ville surgie de nulle part, ces rites... et petit a petit, on rentre dans le mystère... Amma, tellement humaine, qui se trompe, qui hesite... mais d’emblée ce regard si bien capté qui nous va déja droit au coeur. Et puis nous nous laissons emporter par ce tourbillon du Darshan , par le surhumain, par ce fabuleus amour qui se dégage d’Amma. Merci Jan d’avoir saisi cela et merci Amma...

  • sumithra 16 décembre 2005
    Darshan

    voilà enfin un film qui parle du veritable amour et du service de l autre, Amma est un être a part, on a envie de rester dans ses bras
    merci a jan et surtout a Amma pour sa grace
    a voir et a revoir il fait du bien dans nos coeurs car ce film est un darshan

  • shyama 16 décembre 2005
    Darshan

    Magnifiquement tourné. dommage que l’essence divine d’Amma ne soit que suggérée. si on ne la connait pas (je suis allée le voir avec des amis qui ne la connaisse pas)on ne rend pas compte de sa dimension et de tout ce qu’elle nous apporte. mais son énergie passe quand même et nous transporte à travers le film. ça c’est Amma !
    A voir pour se rendre compte qu’il existe autre chose que des biens de consommation pour nous rendre vraiment heureux !

  • Florencemanu 16 décembre 2005
    Darshan

    Un film magnifique et particulièrement esthétique (au niveau des couleurs, des plans aériens, de la musique). J’ai adoré ce voyage en Inde ou l’on peut presque sentir battre le pouls de cette terre, que la Divine présence d’Amma rend palpable et intense. Il était appréciable que cela ne soit pas un film "propagandiste" et Yan Kounen a très bien sû retranscrire la réalité indienne. On peut regretter cependant de n’avoir pas toujours accès à cette envoutement spirituel qu’Amma dégage.
    Un très beau domcumentaire quoi qu’il en soit.
    En sortant de la salle, je me suis dit que de voir cette Sainte de si près me mettait encore plus dans la confusion : mais qui est-elle vraiment ?

  • Tapasvini 16 décembre 2005
    Darshan

    Sublimissime ! La Divine Présence d’AMMA nous touche profondément , ce film est d’une grande importance dans ce monde de violence de matérialisme à outrance , le coeur est touché par l’autenticité de ce qui se dégage de cette Sainte. Merci Jan Kounen

  • Laurentji 16 décembre 2005
    Darshan

    Un super film. Par moment, avec les gros plans, on se sent si proche de cette femme (Amma) que s’en est troublant. Il y a de superbes paysages, et de belles musiques qui font rêver. Amma doit être la recordwoman des embrassades. C’est finalement un film d’action plein de tendresse qui nous remue à l’intérieur. A découvrir à une époque où beaucoup s’interrogent sur le sens de leur vie.
    Laurentji

  • premarupa 16 décembre 2005
    Darshan

    Merveilleux et magique ce film permet de decouvrir la Presence l’Amour et toute la Compassion d’AMMA .
    Les images magnifiques et sublimes d’Emotion portées par la musique nous touchent directement au coeur.
    Merci JAN . A voir et à revoir

  • nikita 16 décembre 2005
    Darshan

    ce film n’est pas un film, point barre ! Il s’agit d’un docu qui laisse libre court au politiquement scandaleux et qui a juste permis à Ian Kounen de s’enfoncer toujours plus et avec méthode dans une langoureuse sieste indienne à laquelle il a la gentillesse de nous convier. Certes ! Mais de là à parler de chef d’oeuvre, de film de l’année, arrêtez un peu et revenez à vos esprits... Vous êtes dans les transes et pis c’est tout !
    Ouh ouh revenez au cinéma...

    • funnylady 16 décembre 2005
      Darshan

      Pour moi qui connait Amma mais ne l’ai vue que dans un contexte parisien, c’a été très émouvant de la voir dans son environnement habituel en Inde, dans son ashram, à travers la tournée qu’elle fait chaque année dans son pays natal et aussi à l’Onu où elle a reçu un prix récompensant son oeuvre de paix à travers le monde. A certains moments elle a été filmée au ralenti et c’est à ce moment là quand elle sort de son darshan (bénédiction ou entrevue) que l’on s’aperçoit combien elle donne d’elle-même sans cesse. A voir aussi pour le dépaysement. D’accord c un avis subjectif mais peut-on rester objectif dans ce domaine ? à vous de voir et d’aller voir ce film sensuel et beau, c’est vrai.

  • mcl 16 décembre 2005
    Darshan

    c’est un super film, à voir et à revoir
    beaucoup d’émotion au coeur de l’humanité avec l’Amour inconditionnel d’AMMA. Un grand merci au réalisateur pour ce message de Paix et d’Amour dont le monde a tant besoin

  • Gandalf 16 décembre 2005
    Darshan

    "Le meilleur, et de loin, des films que j’ai vus cette année."

    Lol !

    T’as vu lesquels ? C’était une excellente année cinématographique ; j’ai bien aimé ce documentaire, mais je ne le mettrais pas pour autant ne serait-ce que dans le top 20-25 des films 2005, et encore, seulement de ceux que j’ai vus et qui sont sortis en France ; rien qu’en ce moment y a 4-5 films bien meilleurs, sans comparaison possible.

    Enfin justement ça ne sert à rien de comparer, trop différent ; mais juste que "meilleur film de l’année, et de loin", ça fait sourire ; peut-être pour un ermite mystique, à la rigueur..
    Remarque un ermite mystique aurait sans doute aussi apprécié Trois enterrements, et là on peut à la limite les comparer tiens, au grand avantage du film de Tommy.
    Et même si on le compare aux autres documentaires français..y a qu’à voir rien que pour cette année et la Marche de l’Empereur.

    A voir en tout cas, ça ne fait pas de mal, bien au contraire !

  • Sourcec99 17 décembre 2005
    Darshan

    Merci à Yan Kounen pour ce fabuleux témoignage sur la véritable existence de la spiritualité et de l’Amour dans ce monde. C’est un documentaire qui fait du bien au coeur, et qui pourra ouvrir les yeux de tous ceux qui ne croient plus que le don de soi, et l’Amour désintéressé existent. Amma est un être extraordinaire, comme il n’en existe que trop peu. Il est essentiel de faire parler d’eux. Alors merci encore à Yan, et à Amma pour tout ce qu’elle fait.

  • Glad 20 décembre 2005
    Darshan

    On arrive dans l’obscurité (si le film vient juste de commencer), on s’asseoit et on reste sans bouger en oubliant ou l’on se trouve jusqu’à ce que les lumières se rallument.
    Bien que venant de rencontrer AMMA, Jan Kounen a su merveilleusement nous faire partager le mystère vivant de son existence.
    Les séquences s’enchaînent les unes aux autres dans une harmonie continue, qui nous rive a l’écran. AMMA imprègne chaque image, qu’elle soit présente ou non.
    La musique qui semble spontanément émaner des images, est parfois enveloppante parfois profonde, parfois puissante dans certaines scènes impressionnantes, comme celle de la crémation rituelle.
    A d’autres moments nous pouvons participer à des cérémonies grandioses comme la fête des lumières (dipavali) et surtout à celle, rarrissime, de la pada puja.
    La grandeur d’AMMA s’y révèle tout particulièrement, de façon extrèmement émouvante, dans l’humilité avec laquelle elle reçoit cet hommage. Intensément présente, sans pourtant être là.

    Il ressort de ce film une impression de perfection. Aucun aspect a traiter n’a été oublié. Acuité du regard sur la vie en inde et sur la réalité de la recherche intérieure dans le quotidien de l’ashram, les témoignages émouvants de disciples seniors de la 1ère heure sur AMMA, ou les moments privilégiés de rires ou de méditation profonde partagés par des centaines de disciples et les dévôts entourant AMMA.

    On a le sentiment de découvrir ainsi un peu plus intimement l’étonnant mystère qu’est AMMA. Comme son étonnante capacité à exprimer à la fois la joie intérieure qui ne la quitte jamais, et la compassion totale pour tout ce qui souffre.
    C’est cette compassion absolue, qui fait qu’elle oublie en permanence les besoins les plus essentiels de son corps pour apporter espoir et réconfort en prenant, comme on la voit faire dans ce film, 45000 personnes dans ces bras en 23h40, lors de son 50ème anniversaire.
    (Le stade Nerhu dont même la pelouse était couverte de monde au coude à coude a probablement reçu près de
    200 000 personnes chaque jour sans parler de la foule aussi nombreuse à l’extérieur)

    Un aperçu rapide de l’action concrête d’AMMA pour soulager les misères et les souffrances autour d’elle, nous fait également prendre conscience du niveau surhumain de tout ce qu’elle réalise.

    Il faut signaler au passage qu’AMMA ne se trompait pas de date en parlant du 21 septembre. C’est en effet la journée mondiale de la paix promue par l’ONU et AMMA, depuis plusieurs années, y apporte son concours à la demande de cet organisme.
    Elle incitait donc à la prière en ce jour particulier en citant divers evènements terribles du passé. C’est pourquoi Swamiji intervient pour demander qu’on la laisse parler.

    Merci encore a Jan Kounen pour ce film hors du commun.
    Tout ceux qui connaissent AMMA ont retiré un grand bienfait de son film, et ont médité pendant 1h et demie (et souvent continué après). Quand à ceux qui ne la connaissaient pas, c’est incontestablement une immense bénédiction que d’avoir vu l’amour incarné, même sur un écran. C’est un immense réconfort et un espoir pour tous ceux qui souffrent, d’une façon ou d’une autre, de savoir qu’une telle personne existe.
    Puisse de nombreuses personnes encore avoir la grande chance de voir ce film.

    Voir en ligne : http://www.amma-europe.org

  • Malini 30 décembre 2005
    Darshan

    Darshan nous entraîne dans une danse intérieure, une danse du cœur au rythme des étreintes d’Amma. Il nous montre un être extraordinaire en toute simplicité. Dans ce film nous sommes proches d’Amma (un peu trop parfois, si l’on se réfère aux plans très très rapprochés du visage d’Amma qui nous éloigne d’elle car nous ne la voyons plus - c’est le seul repproche que je ferais) ; nous sommes proches d’une Mère aux multiples aspects.

    Darshanest le parcours d’un cheminement intérieur, comme en témoigne le plan où la caméra se déplace lentement dans un couloir obscur pour émerger soudain en pleine lumière, face à la mer (la Mère ?), écho d’un mantra sanskrit signifiant guide-nous des Ténèbres vers la Lumière. N’est-ce pas ce dont notre monde a besoin à une époque ou tout semble s’obscurcir ?

    Merci à Jan Kounen pour ces instants de bonheur auprès d’un être exeptionnel qui rayonne autant d’amour.

  • jojo 19 février 2006
    Darshan

    Je ne me lasserai pas de regarder ce film que j’ai vu dans 3 salles différentes, à chaque fois je reçois le Darshan. Il était temps que l’on parle d’une telle entité, c’est rassurant. La France est un peu en retard dans ce domaine, alors que nous allons bientôt entrer dans l’ère de la spiritualité ! Vive AMMA ! Vive l’AMOUR !

Votre avis

Votre note :
19 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.