Critique

CINÉMA

Dernier maquis

Rouge colère

Le 13 novembre 2008

Rabah Ameur-Zaïmeche dresse un portrait très juste d’ouvriers immigrés au sein d’une usine où l’islam est autant sujet d’enthousiasme que de discorde. Un film résolument actuel.

  • Norman06 29 avril 2009
    Dernier maquis

    Le cinéma de Rabah Ameur Zaïmèche se situe dans un No man’s Land cinématographique, dans sa volonté d’éviter tant le propos et le style consensuels d’un Abdellatif Kechiche (qui lui est supérieur) que le pompiérisme fumeux d’un Nicolas Klotz. L’extrême économie de moyens et l’épure de ce drame sert habilement le propos, et l’on appréciera les quelques digressions dont cette insolite séquence avec un ragonnet mystérieusement trouvé dans l’atelier. Au final, voici un film ambitieux qui ne laissera pas indifférent même si ses intentions ne sont pas toujours claires

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?