Critique

CINÉMA

Expendables, unité spéciale - la critique

Le 2 juin 2013

Galerie Photos

  • roger w 25 août 2010
    Expendables, unité spéciale - la critique

    Comment se payer des bonnes vacances avec ses potes au frais de la princesse : faites un film. C’est sans doute ce qui a pris Sylvester Stallone avec cet expendables aussi dispensable qu’un bon vieux Cannon des années 80. Mal filmé, mal cadré et joué avec les pieds, ce non événement ne peut se regarder qu’avec les yeux du nostalgique, c’est-à-dire avec un regard indulgent. Le scénario tient sur un ticket de métro, les personnages ne servent à rien, les incohérences pullulent et les fautes de raccord également. Le tout demeure un petit plaisir coupable. Mais on était en droit d’attendre le film d’action ultime. On repassera.

  • Sébastien Schreurs 23 septembre 2012
    Expendables, unité spéciale - la critique

    « Rambo, le Punisher, McLane et les autres ont le sens de l’auto-dérision »
    On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même. En effet, Sylvester Stallone a trouvé le bon filon pour rester en tête d’affiche, après une traversée du désert longue de dix ans depuis "Copland" (excepté "Get Carter"). La recette miracle consiste à renouer avec les héros qui lui ont apporté succès et gloire, tout en étant aussi aux commandes. Cela commence avec l’émouvant "Rocky Balboa", suivi du désastreux "John Rambo" ; avant ce dernier qui parodie les gros bras du cinéma d’action des eighties, avec comme point d’orgue la courte scène où Stallone, Schwarzenegger et Bruce Willis sont réunis pour notre plus grand plaisir.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?