Critique

CINÉMA

Kingsglaive : Final Fantasy XV - la critique et le test blu-ray

Et au final...

Le 7 octobre 2016

Dire que la sortie du jeu vidéo Final Fantasy XV se fait attendre est un euphémisme (la date officielle, sauf nouveau coup de théâtre, est fixée au 29 novembre 2016). L’édition blu-ray de Kingsglaive, préambule au jeu susnommé, tombe à point nommé pour attiser encore un peu plus l’attente des très nombreux fans de la licence.

Galerie Photos

  • Donquixotte LKZ 8 octobre 2016
    Kingsglaive : Final Fantasy XV - la critique et le test blu-ray

    Manifestement, vous n’avez pas saisi l’objectif de ce film : il s’agit, pour ainsi dire, d’une scène d’exposition. Et un tel exercice n’a pas vocation à délivrer toute l’épaisseur psychologique des personnages. Ceci est cohérent puisqu’ il y aura un jeu à faire, faut-il le rappeler.

  • Nicolas Lochon 10 octobre 2016
    Kingsglaive : Final Fantasy XV - la critique et le test blu-ray

    Vous ne pouvez nier que Kingsglaive prend la forme d’une réalisation à part entière. Comme je l’ai noté dans l’article, le développement scénaristique est bien celui d’un long métrage commun : exposition, péripéties et dénouement. Dès lors, les créateurs ne peuvent "vendre" leur film comme s’il s’agissait d’une longue cinématique d’introduction (c’est d’ailleurs le dénominateur commun des critiques mises en ligne).

  • birulune 26 janvier 2017
    Kingsglaive : Final Fantasy XV - la critique et le test blu-ray

    J’ai bien aimé même si j’ai rien compris j’ai aimé ( le réalisme des images est tout bonnement absolument confondant on est loin du premier Final Fantasy) dans le même genre il y a Transformer (2 ou 3 je sais plus) où il y a plus d’images totalement refaites à l’ordi que de décors réels avec de vrais acteurs faisant des trucs sur un vrai plateau ciné MAIS LÀ faire de faux acteurs en 3D plus vrai que nature c’est vraiment phénoménalement prodigieux
    Et dire que le premier était déjà une révolution à l’époque...
    On peut dire que le truc du film c’est plus les images que ce qui s’y déroule vraiment ( la princesse virginale protégée par un preux chevalier néo-médiéval il sacrifie son destin quand il met l’anneau - un peu pompé sur le Seigneur des anneaux d’ailleurs - et son pote faux-révolutionnaire à jambe de bois l’aide à sauver la donzelle et le destin du peuple entier de la cité est entre leurs mains)
    Avec ses bagarres sensass et l’idée de tout centrer sur des objets communs ( un anneau magique ou une broche avec une balise GPS) on arrive presque a comprendre un peu de la mythologie Final Fantasy car dans le genre le film essaye de condenser environ un mètre cinquante d’épaisseur du scénario original je dois avouer : Bravo
    Un peu nostalgique du premier quand même c’est dingue ce que l’on peut faire, vive la motion capture, parce que dès qu’il y a des scènes de foule affolée on se croirait dans un vieux GTA !

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?