Critique

CINÉMA

La mule - la critique du film

Bosse ou crève

Le 10 décembre 2020

Grand retour de Clint Eastwood, à la fois devant et derrière la caméra, dans un drame parfaitement écrit, à la mise en scène solide et discrète, qui brille par sa bienveillance et son humanisme.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten

Galerie photos

© 2019 Warner Bros. Tous droits réservés.
© crédit photo : Warner Bros. Entertainment Inc., Imperative Entertainment, LLC, and BRON Creative USA, Corp. All Rights Reserved.
© crédit photo : Warner Bros. Entertainment Inc., Imperative Entertainment, LLC, and BRON Creative USA, Corp. All Rights Reserved.
  • ceciloule 3 février 2019
    La mule - la critique du film

    Entièrement d’accord avec vous. On n’est jamais dans le mélodrame, toujours dans l’implicite, tout est fait en délicatesse et en finesse. Le jeu d’acteur est fabuleux, les dénonciations de certains faits de société américains sont là, la bande-son est géniale, le suspense est au rendez-vous. Les paysages américains en toile de fond rendent le graphisme du film encore meilleur et servent de leitmotiv à ces interminables courses. J’adore (pour en savoir plus : https://pamolico.wordpress.com/2019/02/03/a-day-lily-la-mule-clint-eastwood/)

  • magicphd 24 mars 2019
    La mule - la critique du film

    La leçon du lys dans la vallée du Rio Grande.
    Avez vous remarqué que l’actrice qui joue la fille de Clint Eastwood (belle plante blonde entre deux âges) dans « la mule » est sa vraie fille dans la vie ?
    En fait, c’est donc plutôt un film testamentaire, allégorique de sa propre existence qu’il a traversée en belle homme charmeur profitant des femmes et de la vie ( fuyant le foyer des qu’une de ses femmes s’apercevait qu’il avait une autre vie, d’autres enfants (authentique !) … et oui ,il est comme ça notre homme Clint. Jouisseur mais pas méchant, juste un peu lâche et égoïste. Beau gars macho des années de guerre ayant un rapport viril aux femmes et au monde .
    Il passe ainsi le relais à Bradley Cooper : beau mâle moderne lui aussi, alter égo de son temps à qui il transmet les conséquences de la vraie vie qui passe trop vite (dans vieillesse il y a vie il y a violence)…
    Bref, sois viril mon fils ! mais sois aussi un humain doux et gentil . il n’y a pas plus aimable que Clint sur un plateau . il ne hurle pas « action ! » à ses acteurs mais chuchote lentement un « quand vous voulez »…
    Traversons alors la vie en chantonnant confortablement : en faisant une pause de temps en temps, médisant avec humour la vérité à nos contemporains puis donnons l’exemple en étant présent à l’instant (à l’autre) tout en demeurant généreux.
    Voici sa leçon -non pas simpliste- mais simple comme un objectif évident car inaccessible de toute vie humaine réussie selon lui. Plaidant sur le tard coupable d’être lui même. Fichue tête de mule.

  • magicphd 24 mars 2019
    La mule - la critique du film

    La leçon du lys dans la vallée du Rio Grande.
    Avez vous remarqué que l’actrice qui joue la fille de Clint Eastwood (belle plante blonde entre deux âges) dans « la mule » est sa vraie fille dans la vie ?
    En fait, c’est donc plutôt un film testamentaire, allégorique de sa propre existence qu’il a traversée en belle homme charmeur profitant des femmes et de la vie ( fuyant le foyer des qu’une de ses femmes s’apercevait qu’il avait une autre vie, d’autres enfants (authentique !) … et oui ,il est comme ça notre homme Clint. Jouisseur mais pas méchant, juste un peu lâche et égoïste. Beau gars macho des années de guerre ayant un rapport viril aux femmes et au monde .
    Il passe ainsi le relais à Bradley Cooper : beau mâle moderne lui aussi, alter égo de son temps à qui il transmet les conséquences de la vraie vie qui passe trop vite (dans vieillesse il y a vie il y a violence)…
    Bref, sois viril mon fils ! mais sois aussi un humain doux et gentil . il n’y a pas plus aimable que Clint sur un plateau . il ne hurle pas « action ! » à ses acteurs mais chuchote lentement un « quand vous voulez »…
    Traversons alors la vie en chantonnant confortablement : en faisant une pause de temps en temps, médisant avec humour la vérité à nos contemporains puis donnons l’exemple en étant présent à l’instant (à l’autre) tout en demeurant généreux.
    Voici sa leçon -non pas simpliste- mais simple comme un objectif évident car inaccessible de toute vie humaine réussie selon lui. Plaidant sur le tard coupable d’être lui même. Fichue tête de mule.

Votre avis

Votre note :
25 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.