La nuit a dévoré le monde - la critique du film

Seul dans Paris

Le 7 mars 2018

Ce premier film prometteur interroge sur la peur de l’autre et l’isolement dans lequel nous enferme une telle posture dans laquelle on n’aime pas se reconnaître. En l’occurrence, les autres sont des zombies. Forcément, ça aide à s’identifier.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?