Critique

CINÉMA

Le Déserteur - la critique du film

Charlot, ce monde n’est plus le tien

Le 29 juillet 2019

Dans une étrange fable qui oscille constamment entre humanisme grotesque et anthropophobie lyrique, Maxime Giroux pose sur le monde un regard désenchanté qui fait froid dans le dos.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?