Le portrait de Dorian Gray - la critique du film de Lewin

Le temps qui reste

Le 26 novembre 2015

Meilleure adaptation du roman d’Oscar Wilde, ce film de studio hollywoodien est typique du raffinement esthétique d’Albert Lewin, petit maître du cinéma américain.

Galerie photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?