Critique

CINÉMA

Memories of murder - la critique du film

Hygiène de l’assassin

Le 4 juillet 2017

Des polars de cette trempe, secs, sombres, poignants, rugueux mais aussi lumineux, miraculeux, drôles, absurdes, décomplexés, on en redemande.

Galerie Photos

  • predator37 13 avril 2007
    Memories of murder - la critique du film

    "Tueurs"

    1986, d’horribles meurtres sévicent dans un petit patelin de Corée, la brigade de police locale ainsi qu’un jeune inspecteur spécialement venu de Séoul enquêtent sur l’affaire. Aucun indice, aucun témoin, le tueur opérant son funèstre manège les nuits de pluies ne laisse aucune trace, l’affaire prend de l’ampleur dans un pays qui n’avait alors jamais connu de telles atrocités, réunissant tous les cas sociaux alentours, de l’attardé du village au père de famille obsédé. L’enquête tourne alors vite de l’absurde à l’obsession... C’est avec une force juste et une intelligence de génie que Joon-Ho Bong dénonce l’incapacité de son pays, la Corée de "Memories of murder" est un pays faible, incapable de gérer ses problèmes, seulement d’en créer. Cette affaire de meurtre pour le moins originale (un tueur étouffant ses victimes avec leurs sous-vêtements) est la goutte qui fait déborder le vase : tout ce que le récipient-Corée contenait déborde lamentablement, aussi bien les désastreuses opérations de polices à peine caricaturer que les véritables visages(très soignés) des différents habitants du village. Aussi, comme dans l’excellent "The host", Joon-Ho Bong décrit le rôle des Etats-Unis dans l’organisation coréenne, dans cette histoire, elle est une aide fondamentale voir même un essentielle, ce qui met encore plus en valeur l’impuissance du pays. Le film ne lâche jamais prise, le voyage de "Memories of murder" est aussi excitant et dangereux que la traversée d’un tunnel sombre sur une ligne ferroviaire. Rien à dire sur les acteurs, ils sont tout simplement géniaux, prix spécial à Song Kang Ho, acteur très charismatique que j’apprécie beaucoup surtout depuis l’avoir vu dans "Sympathy for Mr. Vengeance" et bien sur "The host". "Memories of murder" traite avec brio de la façon dont la Corée gère "le problème" , excellent polar mené de mains de maître par un réalisateur intelligent et très prometteur, ce film est un chef d’oeuvre du film noir.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?