Critique

CINÉMA

Papa - la critique

Le 15 janvier 2012

Galerie photos

  • pich 29 avril 2007
    Papa - la critique

    « queen »

    Vous avez peut-être dansé sur la chanson « Soleil d’hiver » du groupe à la mode des années 80 Niagara ? En regardant « Papa », de Maurice Barthélémy, vous écouterez les paroles et vous vous direz peut-être, comme moi, qu’elles avaient un sens dont vous ne vous seriez pas douté !

    « Papa » suit l’itinéraire de Louis, enfant triste, et son père, sempiternel boute-en-train, qui tente de lui redonner le sourire. Ce roadmovie donne à Louis et son père l’occasion de creuser leur relation filiale, au-dessus de laquelle frappe le sceau d’un malheur qui ne dit pas son nom.

    Etonnant, « Papa » l’est à plusieurs titres. D’abord dans le contre-emploi judicieux d’un Alain Chabat dont l’humour côtoie la tristesse dans un rôle de clown triste émouvant. Il y a aussi Martin Combes, acteur enfant et pas enfant qui fait l’acteur. Enfin Maurice Barthélému, débarrassé des oripeaux un peu balourds des Robins des Bois, révèle une profondeur de ton et une subtilité inattendues.

    « Papa » est aussi étonnant que la chanson de Niagara. Souvenez-vous du refrain pendant que vous regarderez le film !
    Elle voulait toucher le soleil.
    Rien ne sera pareil,
    Perdu dans son sommeil
    Et puis les nuages étincellent
    Sur des étangs de miel
    Et mes larmes s’emmêlent.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?