Sherlock Gnomes - la critique du film

Le 11 avril 2018

Dans le monde bigarré de Gnoméo et Juliette, la grisaille londonienne a fait basculé charme de l’ovni musical de 2011 en une kistcherie assez terne, à peine sauvée par ses bons mots. Le sequel tardif n’est que laideur sur un script rance où seuls quelques dialogues finauds viennent sortir l’adulte d’un ennui abyssal. Pour les gnomes de moins de 13 ans exclusivement.

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?