Studio 54 Director’s Cut, plus que gay que jamais : retour sur une oeuvre massacrée lors de son montage originel

Sexe, drogue et disco

Le 3 décembre 2015

Prototype du film homo des années 90, avec les acteurs de la génération Scream, Studio 54, produit indie sans âme, en réalité objet massacré par Miramax qui exigea un remontage intégral au coût de 4M$ de budget supplémentaire, ressort en version longue. Avec la nostalgie, cela passe mieux, surtout qu’effectivement, le nouveau montage est salvateur.

Galerie Photos

Vos avis

  • 10 juin, par birulune

    Film gay peut-être mais film sexy. Tout le monde est beau et jeune a part le riche proprio. Et tout semble facile pour eux. Grâce à quoi ? Leurs belles gueules. Et on est là pour ça. J’ai pas vu la version franchement gay rallongée. Bizarrement je crois que le film perdrait en charme. Tout le film est orienté sur la plastique de son acteur principal et son sex appeal.
    C’est pas du grand cinéma mais les scènes de sexe sont franchement torrides et l’ensemble transpire le stupre et la moiteur de boite de nuit. La vraie star du film c’est la boîte de nuit elle-même, et on se sent nighteur devant un tel film même en charentaise

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?