Critique

CINÉMA

Takeshis’

Supérette stories

Le 5 juillet 2006

Un fourre-tout incompréhensible, tout juste propre à provoquer la stupéfaction. Même pas drôle.

  • Jeds 24 juillet 2006
    Takeshis’

    Côté scénario :
    L’histoire est assez étrange et découpée de façon plus qu’aléatoire... En gros, on suit le sosie de Takeshi Kitano qui a une vie bien pourrie. Il semble être le parfait bon à rien du 21e siècle que tout le monde prend pour être sa tête de turc. Le problème, c’est que l’histoire ne se tient pas et est sujette à de nombreuses incohérences... Ca fait bizarre de voir ça de la part de Kitano... Généralement, c’était le scénario qui sauvait les films de Kitano, cette fois-ci, il faut chercher la qualité ailleurs.

    Côté réalisation :
    Pour moi, Kitano est une figure emblématique du parfait réalisateur-bricoleur. On sent toujours que certains plans sont fait un peu à l’arrache. Ce film n’échappe pas à cette (triste) règle. J’avais été bluffé par la qualité de réalisation de Dolls, mais là... On dirait que c’est un autre homme qui a fait un film. Bref, les plans se succèdent de façon incompréhensible, de plus, Kitano, maître du plan contemplatif a filmé certains plan fixe, et au beau milieu du plan, l’image bouge d’un coup. Ca donne exactement le même résultat que lorsque quelqu’un se tape dans le pied de la caméra pendant que ça film... Je ne comprends même pas comment il a pu avoir l’idée de ne pas retourner cette fameuse scène (au début du film). Et puis, je ne sais pas si ça vient du travail du projectionniste du cinéma où j’étais, mais le film semble avoir été monté par un goret car à chaque fin de séquence, l’image devenait floue...

    Côté acteurs/personnages :
    De ce côté là, rien à redire. Les acteurs sont tous bons, ils sont bien dans leurs rôles. Aucune fausse note n’est à déclarer. C’est peut être le seul véritable point positif de ce film.

    Mon sentiment en sortant de la salle :
    Je n’avais qu’une chose à la bouche : "Kitano a pété un câble, il a réalisé un grand n’importe quoi". On sent qu’il a voulu se faire plaisir en faisant un peu ce qu’il voulait. Malheureusement, de là à sortir ça en salle, il y a un autre pas à franchir... Je crois que les critiques vont s’abattre sur lui. Ce qui me révolte, c’est que si un mec pas connu tournait un film comme ça, non seulement le film ne serait jamais diffusé dans les cinémas (et feraient encore moins le tour du monde), mais en plus, je crois que les éditeurs de DVD n’en voudraient même pas. Bizarrement, j’aime bien Kitano, mais là, je peux dire qu’il m’a sacrément déçu... Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai la vague sensation que le film va faire un bide... D’ailleurs... J’étais le seul dans la salle de cinéma pour ce film...

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.