Critique

CINÉMA

Volver - la critique

La vie des morts

Le 5 avril 2016

Almodovar conte fleurette à la mort et signe un beau film furieux.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten

Galerie photos

  • puremorning 6 août 2006
    Volver - la critique

    staircase
    Le scénario a de quoi faire frémir : femme courage de Madrid, Raimunda/Penélope Cruz rend visite à sa tante, esseulée et sénile, dans un village reculé, avec sa sœur, Sole/ Lola Duenas et sa fille Paula/ Yohana Cobo. Les affaires de famille, enfouies il y a trois et demi dans un mystérieux incendie vont ressurgir avec la mort de la tante, l’apparition du spectre de la mère disparue, le meurtre par légitime défense du mari incestueux...

    Il fallait la maestria d’un grand cinéaste pour mettre de l’odre dans ce joyeux embrouillamini. Heureusement, Almodovar est de cette trempe-là. Oscillant entre drame et comédie, entre sordide et gaudriol (la fameuse scène du pet), Almodovar joue des extrêmes avec subtilité. Là où le réalisateur lambda se serait perdu dans des tours et détours, le maître espagnol déroule son univers unique, fait de couleurs vives (ah ce rouge omniprésent !), de formes généreuses (ah les plongées sur le décolleté de Penélope Cruz !), de petites névroses et de grandes psychoses qui font les traumatismes d’une vie, de « wonderwomen » omniprésentes, avec leurs secrets, leur courage et leur générosité...

    Ces « wonderwomen » sont sublimées par des actrices en état de grâce. Chacune dans leur registre, Penélope Cruz en matronne envahissante et attachante, Lola Duenas en Petit Chose renfrognée, Carmen Maura en revenante espiègle, habitent leurs rôles d’une présence magique, voire spectrale pour Carmen Maura.

    La photographie, sublime, enrobe le meilleur film d’Almodovar (parmi une filmographie pourtant déjà impressionnante) d’un supplément de sublime dans un océan de beauté(s).

  • alinea 26 février 2007
    Volver - la critique

    On retrouve l’univers bien défini (même si compliqué) d’Almodovar au milieu de "ses femmes". L’histoire est plus qu’improbable et la mise en scène particulière sauve le film. Pas de révélations extraordinaires, Pédro tourne en rond...

  • Norman06 22 avril 2009
    Volver - la critique

    Encore un chef-d’œuvre pour Almodovar avec ce récit magnifique qui synthétise tous ses films précédents. Drôle, touchant, et magnifiquement joué.

Votre avis

Votre note :
5 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.