Critique

CINÉMA

A single man - la critique

Le 21 août 2013

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

  • Norman06 18 février 2010
    A single man - la critique

    Pour son premier film, le styliste designer Tom Ford signe une œuvre flamboyante, esthétiquement soignée sans être esthétisante, d’une réelle harmonie entre la froideur de la forme et l’intériorisation des sentiments. Si les amateurs de militantisme à pancarte trouveront que le discours anti homophobe est discret, ce serait faire un mauvais procès au cinéaste qui préfère le non dit et la demi-teinte. Une merveille d’émotion discrète.

  • roger w 1er mars 2010
    A single man - la critique

    Que l’on soit gay ou non, ce magnifique film, doté d’une sensibilité à fleur de peau nous bouleverse par son approche de l’amour, de la sensualité, et surtout de la solitude à l’approche de la mort. Certes, l’ensemble n’est pas joyeux et apparaît même comme dépressif à de nombreuses reprises, mais la justesse de l’interprétation, la beauté de la réalisation et la finesse de l’écriture emportent tout sur le passage. Si l’on ajoute à cela une musique envoutante et déchirante (quelque part entre Philip Glass et Michael Nyman), on tient à coup sûr un des plus beaux films de l’année 2010.

  • Frédéric de Vençay 16 mars 2010
    A single man - la critique

    Un drame au singulier, banal, minuscule, que Tom Ford élève au majuscule. "A single man" est tout simplement bouleversant, la faute à un Colin Firth transcendé, à une délicatesse de tous les instants et à une mise en images splendide, dont la sophistication sublime l’émotion plus qu’elle ne l’étouffe. Le plus beau film de ce début d’année !

  • ’Boo’Radley 15 avril 2010
    A single man - la critique

    Film esthétiquement composé particulièrement envoûtant : rien n’y a de valeur que par le style. Pour son coup d’essai, le couturier Tom Ford réussit un étonnant travail de création qui restera dans les mémoires des cinéphiles et des mélomanes (la partition musicale est éblouissante). Et quel acteur pour servir le scénario admirablement écrit : Colin Finch incarne son personnage avec une intensité saisissante.

Votre avis

Votre note :
6 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?