Critique

CINÉMA

Irina Palm - la critique

Veuve poignet

Le 15 février 2010

Pour Marianne Faithfull dont la grâce naturelle fait oublier la chasteté plombante du film.

Galerie photos

  • Norman06 26 avril 2009
    Irina Palm - la critique

    Prévisible et lacrymal, ce sous Ken Loach vaut par le jeu de Marianne Faithfull et un scénario habile. Se laisse voir sans ennui mais c’est du cinéma d’un autre âge, faussement subversif.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?