Critique

CINÉMA

Keane

Ne pas y aller à reculons

Le 24 décembre 2006

Un grand petit film d’une tristesse inconsolable.

  • tritonn 5 octobre 2005
    Keane

    Si vous avez déjà observé coment une mère tient ses chatons par la peau du cou, alors vous avez somme toute une assez juste idée de comment ce film va vous attrapper, avec une dûreté apparente, pour vous mener vers, sinon de la tendresse, tout au moins une grande “sympathie” (au sens éthymologique de “ressentir en même temps”, une compassion dénuée de pitié) avec William Keane.
    La caméra vous colle à sa peau, dans un tête-à-tête parfois oppressant, jusqu’à ces dernières phrases de dialogues, cette presque pirouette, qui est plus qu’une lumière à la fin du tunnel : un grand soleil.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.