Critique

CINÉMA

La guerre des mondes - La critique + Test DVD

E.T. téléphone cassé

Le 15 novembre 2015

Entre intimisme et spectaculaire, Spielberg s’approprie de manière stimulante le chef-d’œuvre de Wells.

Galerie photos

  • KRV 7 juillet 2005
    La guerre des mondes - La critique + Test DVD

    En voilà une occasion bizarre de descendre Shyamalan sur sa pseudo religiosité alors que là, pour le coup, Spielberg en met une couche absolument intolérable à la fin.
    Dixit l’express : "En ces temps où, en Amérique, le darwinisme est remis en cause par le fondamentalisme religieux, vous apportez votre pierre à cet édifice d’un autre âge en vous réfugiant sous le regard de « Dieu et de sa grande sagesse », que vous remerciez d’avoir battu ces vilains étrangers venus d’ailleurs".

    Le film de Shyamalan, auteur puissant mésestimé par des individus de votre espèce, pénétrait la folie d’un homme sans encourager à un quelconque proselytisme. D’ailleurs, son film est une longue invitation à réfléchir sur la croyance - en dieu, aux ET, à la mise en scène même (via le jeu du non vu créant le suspense). Spielberg s’est voulu plus violent et organique. Sa peur de l’inconnu en devient effrayante (jouissive pour le spectateur en quête d’images d’horreur, ce voyeur malsain que je suis) et caricaturale (bon sang qu’ils sont méchants !) et il ne s’interroge même pas sur la raison de cette violence ! Qu’ont fait les êtres humains pour être traités de la sorte ?
    Adam, à qui dieu a donné ses galons de maître du monde, a-t-il mal fait son boulot ? ON NE SAIT DESESPEREMENT PAS. Ils sont juste vilains les hommes verts et les humains genre tom cruise très courageux.
    Il finit son film de la façon la plus désespérante qui soit en vouant à l’homme la bénédiction d’un créateur attentif et paternel. Télérama parle de film adulte, bien au contraire, on nous rend immature en laissant les rennes de notre destin à ce Dieu pour qui tout le monde se bat aujourd’hui et fait sombrer le monde dans un nouvel obscurantisme.
    Assurément, monsieur le critique, vous êtes le nul, pas Shyamalan.

    Il en reste un film super bien torché... avec, pour en rajouter une couche, un tim robbins (mauvais) en citoyen apeuré et désirant l’affrontement qui remplace (au malheur) le prètre fou du roman de HG Wells... bravo Spielberg, c’est super courageux.

    • darwin 9 juillet 2005
      La guerre des mondes - La critique + Test DVD

      Il s’avère extrêmement maladroit de parler de la fin dans une critique qui ce doit de respecter ceux qui n’on pas encore vu le film ... Je dirais simplement qu’il n’y a aucune considération théologique là dedans, il suffit d’avoir quelques notions scientifiques qui font parties de la culture générale pour le comprendre ... mais on ne va pas trop en demander à des esprits littéraires sujets à l’interprétabilité exacerbée ... pourtant, toute la force de ce film est sa simplicité ! Pas besoin d’y chercher un sens caché, tout est accessible... Une simplicité des sentiments qui pourrait à tous nous appartenir ... avec les craintes et les peurs qu’engendrent un tel cas de figure ! C’est toute la force de ce film qui s’avère un excellent divertissement, sans message subliminal qu’il soit politique ou religieux ... On est scotché du début à la fin sur son siége et ébahi par des effet spéciaux qui ne prennent pas le pas sur l’histoire, aussi saisissant soient ils ...

  • Dominique Brunel 5 août 2005
    La guerre des mondes - La critique + Test DVD

    je suis plutôt d’accord avec notre critique émérite, même si je serai moins dithyrambique... Reconnaissons en effet la sobriété de la chose, qui dans les premières scènes rend les événements plus que crédibles..
    Je suis étonné qu’il n’y ait pas de parallèle avec la guerre en Irak voire au Viet Nam. Notamment quand un des personnages dit que ce n’est pas une guerre mais une extermination. Beaucoup d’actions de l’armée américaine (ou de bcp d’armées en général) ressemblent en effet plus à une extermination qu’à une guerre entre deux combattants équivalents.
    Pour passer du coq à l’âne, la jeune actrice (fille de Cruise dans le film), comme toute jeune actrice américaine, est insupportable de perfection dans son jeu. Ne pas faire d’erreur à son âge, et jouer de telle façon qu’on a l’impression de voir Uma Thurman, c’est épuisant...
    Et Tom Cruise se rend presque sympathique par son jeu... A moins que tout ceci ne soit une fable sur l’invasion scientologue..

  • berdo 12 janvier 2006
    La guerre des mondes - La critique + Test DVD

    A première vue, on imagine déja un film vue et revue des pauvres extras-terrestres qui écrasent le monde, et d’un sauveur américain qui vient le sauver !

    Bon, après l’avoir vu ... c’est à peu près ça quand même !

    Mais bizzarement, le film est plutôt pas mal construit, et pas si bidon que cela !

    Bon c’est un VRAI film à l’américaine, mais Tom Cruise est pas trop mal , et la petite fille qui l’accompagne aussi ! même si elle crie beaucoup (trop) !!!

    Pour ce qui est des extras terrestres, il faut croire que Spielberg a grandi, et ne veut plus nous faire croire que les gens d’un autre monde ressembleraient à son gentil petit E.T.

    La, c’est monstre d’acier, et sang qui gicle dans tous les sens ! pourquoi pas, cela donne un coté peut etre plus réaliste de la chose !

    Grosse déception sur le dénouement de l’histoire : complètement bidon !!!
    quel dommage !

    On s’attend à quelque chose d’à peu près refléchi, et finalement on se dit que spielberg a surement tout donné sur les effets spéciaux, et que le scénariste s’est fait virer à l’avant dernière scène !

    Le problème est que la fin bidon sappe tout le bon travail sur le reste du film ... et il est bien connu qu’un film est qualifié de très bon si la chute est très bonne aussi ! et là, on sort de la salle avec un gout amère ...

    Voila, un film sympa quand même, qui catalogue une fois de plus Tom Cruise dans un rôle de héros qui lui convient pas si mal.

    A voir, pas forcément à revoir.

  • Ilpalazzo 20 janvier 2006
    La guerre des mondes - La critique + Test DVD

    Ce qui est bien avec les effets spéciaux moderne, c’est qu’ils provoquent chez les réalisateurs le désir de ressortir des vieilleries des cartons et d’en faire des remake.
    King Kong et La Guerre des Mondes, par exemple.

    Le film est bien fait, bien réalisé et les effets spéciaux trés réussit.
    M.Scientologie s’en sort bien, comme d’habitude, mais j’ai pas vu de grand moment d’acteurs...
    Bref, on suit l’histoire, on se divertie bien et on ressort content : on en a pris plein la vu et les oreilles.

    Mais.
    C’est la Guerre des Mondes, que diable !
    Sa première adaptation en version radio avait fiché la frousse à des milliers d’auditeur qui y ont cru !
    Là, aprés des décénnies d’invasion aliens repoussés par les américains, de complot x-filiens et autres, ça fait un peu banal, comme film.

    Et j’ai pas vu grand chose des critiques sociales qui transparaissait dans le bouquin.
    D’ailleurs, lisez le : vous comprendrez mieux la fin du film...

  • anitasoren 29 janvier 2006
    La guerre des mondes - La critique + Test DVD

    Il y a quelque chose d’émouvant dans cette histoire d’un loser ordinaire, divorcé, qui entretient des relations plus que tendues avec ses enfants.

    Il y a quelque chose de grandiose dans ces effets spéciaux étourdissants, au service d’un film à grand spectacle.

    Il y a quelque chose de terrible dans cette extermination systématique, qui n’est pas sans rappeler des épisodes tragiques de notre histoire.

    Il y a quelque chose de saisissant à voir cet engrenage, où l’homme, pris au piège d’une entité supérieure, n’est qu’un insecte condamné à fuir sans offrir de résistance.

    Il y a quelque chose de surprenant à voir Ray (Tom Cruise) sombrer dans le fatalisme et le repli sur soi quand son fils, l’énervant Robbie (Justin Chatwin) exhorte à la résistance et au combat.

    Il y a quelque chose d’agréable à enfin rencontrer un anti-héros dans le cinéma de Spielberg.

    Il y a quelque chose d’énervant quand cet anti-héros finit malgré tout par jouer les héros (on est quand même dans un blockbuster !).

    Mais l’un dans l’autre, il y a quelque chose de très agréable dans « La guerre des mondes ».

  • Frédéric Mignard 16 février 2009
    La guerre des mondes - La critique + Test DVD

    Spielberg se fourvoie dans le remake sans intérêt, si ce n’est d’offrir à Hollywood l’un des pires finals de la décennie. On ne gardera donc que les vingt premières minutes. Après c’est la débandade...

Votre avis

Votre note :
11 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?