Critique

CINÉMA

Le Passé - la critique du nouveau chef-d’œuvre d’Asghar Farhadi

L’amour ne meurt jamais

Le 17 mai 2013

Deux ans après Une séparation, l’Iranien Asghar Farhadi signe un implacable chef-d’œuvre. La future Palme d’or ?

Galerie Photos

  • esdez 19 mai 2013
    Le Passé - la critique du nouveau chef-d’œuvre d’Asghar Farhadi

    Bof ! Ce film est effectivement intéressant par le côté chirurgical du coup d’oeil du cinéaste et de sa capacité à produire une histoire qui, malheureusement est un constat plutôt amer de la désespérance des couples actuels incapables d’éprouver un sentiment d’amour et donc de la partager. Ici, comme dans notre société, nécessité fait loi. Bien sûr, le scénario est habile et impeccable, mais il nous est servi avec une vision orientale qui ne nous accroche pas forcément, et, dommage que Béjot et Rahim ne croient pas un instant en leur personnage ou, qu’ils aient été mal dirigés ils nous laissent de marbre car les autres acteurs et notamment les enfants et ados sont super. L’encencement de la critique me semble bien convenu.

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?