Critique

CINÉMA

Le Quattro Volte - la critique

Le miracle des cycles

Le 25 juin 2014

Plus qu’un espoir du cinéma italien, Michelangelo Frammartino s’affirme comme un espoir pour le cinéma mondial. Ni fiction, ni documentaire, Le Quattro Volte ouvre une parenthèse poétique et naturaliste sur notre monde, qu’il réenchante avec les artifices les plus simples. Immanquable.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?