Critique

CINÉMA

Les Baronnes - Andrea Berloff - critique

Le 7 juin 2020

Un polar post #metoo dont les intentions sont louables, mais qui souffre d’une réalisation peu originale, avec des scènes parfois outrancières.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten

En VOD, SVOD ou Streaming

  • Julia Tequi 25 septembre 2019
    Les Baronnes - Andrea Berloff - critique

    Un film où les femmes prennent le pouvoir !

    Je suis une grande fan des films de gangsters et de mafia, j’aime beaucoup tout ce qui les entoure, mais rares sont ceux qui parlent de femmes, ou en tout cas, de celles qui ont un rôle important. C’est au cœur du célèbre quartier de Hell’s Kitchen que nous allons plonger, ce sont les Irlandais qui règnent en maître, ils ont la mainmise sur les commerces et les différents trafics qui ont cours. Mais comme toujours dans ce milieu, c’est le fragile équilibre de la peur et un simple grain de sable peut faire exploser tous les rouages d’une machine bien huilée. N’oublions pas qu’en l’occurrence, ce sont les femmes qui bien malgré elles, devront reprendre le flambeau, alors, on peut se demander si c’est si différent que ça. Dans le fond non, mais dans la forme, c’est une évidence, elles sont plus subtiles, elles sont moins impulsives, plus réfléchies et par la même occasion, bien plus sournoises. Elles n’emploieront pas immédiatement la violence, elles auront la patience de parlementer, de négocier, mais lorsqu’il sera nécessaire d’agir, elles le feront sans hésiter. J’ai beaucoup aimé la réalisation d’Andrea Berloff, en choisissant une femme pour mettre en lumière cette histoire, j’ai la sensation que l’on soit allé au bout des choses et ça me plaît beaucoup. De plus, le résultat est à la hauteur visuellement, on retrouve vraiment la patte du comics dont il est adapté, c’est un style bien particulier et une identité tout à fait unique. C’est une atmosphère très sombre, il ne faut pas se leurrer, c’est un univers qui fonctionne avec la peur, la violence y est forcément omniprésente et il est vrai que certaines scènes peuvent être assez sanglantes. Cependant, on ne rentre pas toujours dans les détails, c’est plus suggéré et finalement, j’ai beaucoup aimé cette subtilité, presque une pudeur même, j’ai la sensation que ça correspond vraiment à ce côté féminin, tout en ne minimisant pas les actes. En ce qui concerne le scénario, là aussi, il est plutôt bien ficelé, assez commun lorsque l’on parle de ce genre, il va s’avérer plus surprenant que ce que l’on pouvait penser. C’est une intrigue plus psychologique que ce à quoi je m’attendais, qui élève la manipulation au rang d’art, il est impressionnant de voir jusqu’où tout ça va nous mener. Quant au casting, il est absolument parfait, j’ai beaucoup aimé voir une Melissa McCarthy très différente, j’ai totalement découvert Tiffany Haddish et j’ai trouvé Elisabeth Moss absolument excellente.

    En bref : Un film sur le milieu mafieux très différent de ce qu’il se fait habituellement, plus féminin, mais non dénué de violence pour autant, il est très prenant et bien plus complexe que ce que l’on pouvait imaginer !

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.