Critique

CINÉMA

Manderlay

Art de la répétition

Le 27 mars 2008

Virtuosité formelle, narration ankylosée, l’après-Dogville confirme que Lars von Trier tourne un peu en rond.

  • fouinette 14 novembre 2005
    Manderlay

    Là je suis déçue très déçue. Moi qui ais pleuré toutes les larmes de mon corps devant breaking the Wave et Dancer in the dark, là rien...
    C’est expérimental certes mais ça ne soulève rien...
    A force de trop expérimenter on finit par se perdre, dommage...

    • maroc_bb 15 novembre 2005
      Manderlay

      Fan inconditionnelle des films de Lars Von Trier, j’ai été frustrée par "Manderlay".
      "Dogville" m’avait envoutée, touchée.
      Tout était clair, le message qui s’en dégageait était limpide.
      Ici, avec "Manderlay", on a l’impression de se perdre. Où veut-il en venir ?
      La psychologie de "Dogville" a laissé la place à la satire et au cynisme.
      trop confus...mais le meilleur moyen de se forger une opinion est d’aller le voir.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?