Critique

CINÉMA

Nos héros sont morts ce soir - David Perrault - critique

Les yeux sans visage

Le 22 octobre 2013

Un décalage onirique qui fait de ce jeu de pistes un troublant récit, oscillant entre la trame policière et l’intimisme psychologique.

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?