Critique

CINÉMA

Premier Contact - la critique du film

La linguiste et les extraterrestres

Le 25 novembre 2016

Exégèse spielbergo-kubrickienne habile, ce mélodrame fantastique prouve une nouvelle fois toute la polyvalence du cinéma de Denis Villeneuve. Une réussite malgré une certaine indolence dans l’épilogue.

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

  • franckparis 11 décembre 2016
    Premier Contact - la critique du film

    C’est de la désinformation total...les vrais extraterrestres ne sont pas des grosses pieuvres nul,comme il a était décrit dans le film....ça se trouve que des gouvernements on déjà établie le contact avec les vrais extraterrestres...les extraterrestres sont humanoïdes avec une apparence différente de la notre.et il faut savoir qu il existe plusieurs races extraterrestre avec deferente apparence...pour moi le scénario du film est très bon pour des dessins animés .....

  • Marla 23 décembre 2016
    Premier Contact - la critique du film

    La critique semble unanime sur ce dernier Villeneuve. Pourtant, la seule originalité du film a été copiée ailleurs : http://bit.ly/2hjsciX

  • Celuiquiditvrai 25 décembre 2016
    Premier Contact - la critique du film

    Elle était pas en deuil, quand ils sont arrivés... Ce sont des visions du futur. Et bon, la forme du vaisseau, elle est juste originale mais la comparaison avec le monolithe de 2001 n’est pas fort convaincante, j’veux dire que le monolithe du filme "2001 l’odyssée de l’espace" a une symbolique très spirituelle... Il offre une évolution aux hommes, il serait comparable à Dieu alors que dans "Premier contact", ils apportent un savoir effectivement mais ils auront si j’ai bien compris besoin de l’humanité dans 300 ans et j’ai du mal à imaginer une représentation divine avoir "besoin" de l’aide des hommes.
    Le monolithe à façonner l’homme alors que l’éctapode(?) réclame son aide et a même été tué dans une explosion. °-°

  • Celuiquiditvrai 26 décembre 2016
    Premier Contact - la critique du film

    Si non, franckparis, ton commentaire, il était plutôt dénué de sens, c’était pas le best de la SF mais c’est un bon film. Et puis sérieusement, de la désinformation ? C’est pas un film documentaire, mec ! Primo, t’as jamais vu d’extraterrestre. Secundo, le gars qui les a imaginé non plus.
    Moi aussi je crois aux extraterrestres et je n’ai rien vu d’autres que des ovnis mais je reste sceptique. L’idée de l’extraterrestre humanoïde elle est plausible comme bien d’autres. L’apparence reptilienne aussi, pourquoi pas, il pourrait y avoir des insectoïdes ressemblants à des scarabées et d’autres à des cafards. Donc des pieuvres à 7 pieds, pourquoi pas ?

  • Nouanda 22 janvier 2017
    Premier Contact - la critique du film

    Bonjour,

    "Parce que Premier Contact puise comme tout film fantastique sa rhétorique dans l’intime et la résolution d’un traumatisme psychologique, ces douze vaisseaux se posant sur la surface de la Terre ne sont que l’image de la blessure de Louise. Elle qui a perdu un être cher perçoit le monde qui l’entoure comme un univers dévasté, au bord de la fin du monde. C’est donc à elle et à elle seule de résoudre un problème d’envergure mondiale : trouver un moyen de communiquer avec le supposé envahisseur. "

    Vous n’avez absolument rien compris au film. Ou alors vous faites la présentation d’une critique volontairement floue et sans révélation, pour laisser au lecteur/spectateur la surprise de la compréhension de l’histoire. Vous faites une analyse mathématique de l’oeuvre sans effleurer le véritable sens de ce film et de sa structure. De votre point de vue, on dirait que tout est linéaire. Alors que justement, c’est le concept de la linéarité elle-même qui est remis en question dans cette oeuvre.

  • birulune 12 octobre 2017
    Premier Contact - la critique du film

    Génial. Les commentaires pas le film. J’ai pas fini de le regarder tellement il est ennuyeux et pourtant j’ai fait de la linguistique. Le film arrive à planter un vrai sentiment de vraisemblance avec l’idée du fossé langagier inhérent à une rencontre avec un individu d’une autre planète. Et pourtant. Prétexte à montrer que les peuples terriens sont désunis, même devant une possible menace qui nous concerne tous ; au lieu de faire tomber nos frontières on augmente esprit de compétition et peur fratricide. C’est quoi l’expression ? Machin non nulle ? 2001 noyait le spectateur dans une démonstration entièrement pompé sur le sacre religieux ( lenteur hypnotique des plans, des gestes, comme un curé sacrant un obélisque) et là non. Lenteur ne veut pas dire profondeur. On les voit galérer comme des étudiants devant un devoir trop difficile. Aucun plan consacré à la fascination exercé par l’E.T a part un rapide main contre tentacule via une paroi en plexi.
    Je le finis et je dis ce que j’en pense vraiment

  • birulune 17 octobre 2017
    Premier Contact - la critique du film

    Et bien je retire tout ce que j’ai dit ! J’ai fini le film et il est génial. Rien de plus a ajouter. Tout simplement génial.

Votre avis

Votre note :
8 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?