Critique

CINÉMA

Pris au piège (El bar) - la critique du film + le test blu-ray

Le 31 août 2017

Galerie Photos

  • derfünk 15 septembre 2017
    Pris au piège (El bar) - la critique du film + le test blu-ray

    Critique impeccable, si juste et circonstanciée à tous égards, avec un clin d’oeil, juste lui aussi aux efforts désespérés d’une majorité (hélas) des français pour se hisser au niveau de la nullité absolue, public et cinéastes confondus, dans leur imitation affligeante de l’inexistant cinéma US (bang bang, pif paf, ouch, bouts de nénés, crissement de pneus, seringues en gros plans et autres demeurés qui au secours de l’humanité, volent l’avant-bras recourbé et vainquieur, le tout sur fond de dialogue archi convenu, rabaché et ennuyeux sauf pour le grand public et son ineffable QI de ver de vase. Certes, avec 3 générations de nivellement par la base, des bacs pro qui entrent en fac au détriment des bacs généraux avec mention, on peut comprendre vers quoi se dirige le pays. Au passage, merci de reprendre cette coquille [se retrouver cloitrer] à éditer en [se retrouver cloîtrés]. Pour revenir à El bar et au cinéma espagnol, à juste titre honoré dans votre critique, nombreuses sont les pépites, espagnoles mais aussi argentines qui passent ainsi inaperçues : Mientras Duermes de Jaume Balaguero, les magnifiques Tesis et Les autres d’Amenabar, l’orphelinat de Juan Antonio Bayona, El lobo de Miguel Courtois, Le Pacte du mal de Oskar Santos, Los ultimos dias des frères Pastor, David et Alex et le fabuleux Another silence de Santiago Amigorena, et pour les argentins, Fabián Bielinsky (El Aura, Les 9 reines, Relatos salvajes de Damián Szifron et dans ses yeux, que cite jz crois, le critique. D’autres merveilles à voir également mais peut être déjà mentionnées par le site que je décrouvre : incendies, train de nuit pour Lisbonne, Alliés, Seuls dans Berlin, La déchirure (the killing fields). Merci encore pour cette critique qui j’espère aura pour effet d’inciter le public à aller voir cette merveille réalisée sans grands moyens et où prédomine l’intelligence de l’écriture

  • Frédéric Mignard 16 septembre 2017
    Pris au piège (El bar) - la critique du film + le test blu-ray

    D’accord, on n’oubliera pas de mentionner des chefs d’oeuvre récents comme Pain Noir, ou plus anciens comme Vacas, El Mar, L’esprit de la ruche, Vacas, Lucia y el sexo... Oui, le cinéma ibérique est souvent magnifique !
    Merci pour le message.
    Et je m’en vais de ce pas corriger la coquille. ;-)

  • MYTHOMANIAC 5 juin 2019
    Pris au piège (El bar) - la critique du film + le test blu-ray

    Un thriller qui joue avec les codes de genres tour à tour, une histoire sociale teintée de religieux. Un scénario en équilibre sur le fil et un montage énergique. Très agréable.

Votre avis

Votre note :
7 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?