Critique

CINÉMA

Take Shelter - la critique

Tempête sous un crâne

Le 26 janvier 2013

Remarqué pour son premier long-métrage, Shotgun Stories, Jeff Nichols confirme son statut de cinéaste à suivre de près avec ce second très beau film.

Galerie Photos

  • Frédéric Mignard 9 janvier 2012
    Take Shelter - la critique

    Quand le cinéma sensoriel de Terrence Malick est saisi de paranoïa, cela donne Take shelter, un drame fantastique troublant, entre réflexion atavique sur la crise financière, portrait d’une Amérique profonde déboussolée et schizophrénie exacerbée. Tout simplement magnifique, à l’image de Jessica Chastain qui sait bien choisir son cinéma !

  • roger w 18 janvier 2012
    Take Shelter - la critique

    Porté par une ambiance saisissante, Take Shelter est indéniablement le film de la révélation d’un auteur. Pour autant, quelle idée de finir le film avec une séquence qui contredit l’intégralité de ce qui précède. C’est bien dommage car la suggestion était bien plus efficace. Cela reste un très bon film quand même.

  • Christophe Butelet 18 janvier 2012
    Take Shelter - la critique

    Ah mais non, la fin est complètement logique, au contraire. Mieux elle élève l’ensemble du film...

  • Jean-Patrick Géraud 3 août 2012
    Take Shelter - la critique

    Conte de la folie ordinaire, Take Shelter s’impose comme la puissante métaphore d’un monde aux prises avec la peur. Celle-ci prend le visage torturé d’un homme - l’époustouflant Michael Shannon, filmé tantôt comme un bon père modèle, tantôt comme un être effrayant. Nichols met en scène son dénuement avec une angoissante minutie. Derrière la rigueur de chaque plan, le surgissement du désastre, contenu par le récit. Rarement la complexité d’un état intérieur a été filmé avec une telle justesse. Loin des clichés sur la maladie mentale, qui inspirent souvent mal Hollywood, le film se penche avec brio sur la contagion progressive de la crainte, sur la manière dont celle-ci se mue en réalité. La métamorphose est sidérante. Et nos certitudes vacillent.

  • Terrence Baelen 3 septembre 2012
    Take Shelter - la critique

    Take Shelter est une petite merveille de cinéma indépendant. Un déroulement tendu, la psychologie des personnages bien creusée, les images surréalistes et étonnant servies par une photo extra, le tout palpitant et accrocheur, sans oublier le fantastique dénouement et cette magnifique scène finale. Jeff Nichols a de beaux jours devant lui, enfin on l’espère, car avec ce film, il prouve qu’il possède un réel talent de mise en scène. Une petite claque.

Votre avis

Votre note :
6 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?