Taxi driver

Les Palmes d’or

Le 9 novembre 2016

Une terrifiante entrée dans le processus de la folie paranoïaque.

Galerie photos

Vos avis

  • 9 novembre 2007, par lesbellesmanieres

    Plus de 30 ans après sa 1ère sortie salles, le film a certes pris quelques rides, mais le mal être grandissant de l’ange exterminateur Travis, qui traîne la nuit ses insommnies dans les rues glauques et les cinémas pornos sordides de New-York reste d’une efficacité intacte.

    Magnifiquement servi par le jeu de Robert de Niro, la photographie de Michael Chapman et la musique de Bernard Hermann (célèbre compositeur qui travailla, entre autres, sur nombre de grands films de Alfred Hitchcock), Martin Scorsese obtient avec ce film un de ses premiers grands succès et nous livre ici, à l’état brut, un des thèmes fondateurs de toute sa filmographie : La Rédemption - et qui trouva plus tard sa pleine expression dans le très controversé "La dernière tentation du Christ" (1988).

    Alors, faut-il aller jusqu’à voir en Travis Bickle la figure moderne d’un Christ "exterminateur" qui a pour mission sur terre de nettoyer la ville de ses nouveaux marchands du temple ?
    Je ne pense pas ... mais la superbe scène finale de la tuerie puise toute son intensité et sa justification dans cette idée même de rédemption : accepter ses souffrances jusqu’au sacrifice pour le salut des autres et ... le sien !

  • 22 avril 2009, par Norman06

    Chef-d’œuvre absolu, ce récit pessimiste et crépusculaire explore le thème de la paranoïa messianique chère à Scorsese et son scénariste. Prises de vue superbes de New York, musique culte de Bernard Herrmann, caméra prodigieuse, interprétation de légende de De Niro.

  • 14 novembre 2013, par nicoMX

    un coup de maitre

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?