Critique

CINÉMA

Une chinoise - La critique

La nausée

Le 7 septembre 2010

Portrait sensible d’une génération en quête d’elle-même.

Galerie photos

  • Jujulcactus 11 septembre 2010
    Une chinoise - La critique

    Je me méfies toujours un peu du cinéma chinois bien qu’il me tente comme pour ce « Une Chinoise », mise en scène quasi-inexistante proche du documentaire, politiquement très orienté : propagande ou révolte, et souffrant souvent de gros problèmes de rythme notamment à cause d’un script réduit au minimum, on peut s’attendre à du contemplatif pur et dur... C’est aussi pour ça que j’avais une petite appréhension, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, et j’avais tord ! Certes le choix de découper son oeuvre, en 13 volets il me semble, est un peu perturbant au départ mais c’est justement ces ellypses qui donnent du charme aux non-dits. Pas très bavard, le film arrive pourtant à toucher de nombreux sujets (choc des cultures, immigration, amour, indépendance, société....) à travers ce portrait d’une jeune femme perdue qui se cherche, voyage, change de métier, d’homme ... Mais qui ne fait que se perdre davantage... Edifiant par la douce cruauté qui s’installe, et par la personnalité toute en reserve de cette chinoise meurtrie, qui rêve et s’accroche à tout ce qui lui sourit un peu, mais qui délaisse aussitôt ses relations souvent contruites sur des situations malsaines ... Xiaolu Guo signe là un film saisissant, jamais plombé par la charge de son sujet quelque peu pessimiste, elle trouve le ton juste et humain à l’instar de sa merveilleuse actrice principale Lu Huang. Avec une image bien léchée, une BO oscillant entre petites mélodies au piano et punk chinois et cet aspect road-movie dans son sens propre, le film se démarque nettement des autres productions de l’empire du milieu. Un essai à la fois dur et touchant, qui vous transporte l’espace d’une heure et demie dans une quête d’identité prenante. Alors vous aussi n’hésitez pas à aller voir ce film, bien que la distribution soit très très limitée, si vous en avez l’occasion de le découvrir .. C’est une petite perle !

  • Clémentine Fullias 5 octobre 2010
    Une chinoise - La critique

    Plutôt que le portrait de toute une génération, Une Chinoise s’attache au destin particulier dicté par les hommes qui jalonnent sa route, d’une jeune campagnarde étrangère à son propre pays, que ses pérégrinations, souvent poignantes, parfois rocambolesques, mèneront jusqu’à Londres.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.