Walkover - La critique + le test DVD

Une montre et une radio

Le 9 février 2011

Sous son apparence faussement nonchalante, le deuxième long-métrage de Jerzy Skolimowski est animé de la même liberté déconcertante et du même lyrisme paradoxal que Rysopys}. Ce diamant brut de la modernité cinématographique des années 60 n’a pas pris une ride.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?