Critique

CINÉMA

Air Doll - la critique

Poupée de sang

Le 16 juin 2010

Entre légèreté de l’hélium et gravité du sujet, Kore-eda livre un film
subtilement dérangeant, qui se veut avant tout une fable sociale sur les
formes de la solitude dans la société japonaise.

Galerie photos

  • Jujulcactus 9 août 2010
    Air Doll - la critique

    On ne comptera pas le retard qu’a mis Ocean films pour sortir le film japonais sur les écrans français plus d’un an après sa présentation à Cannes en 2009 et de nombreux reports. L’impatience quand à découvrir le nouveau travail du merveilleux réalisateur qu’est Hirokazu a donc été bien accentué, et après la projection le bilan est un peu contrasté... Le moins que l’on puisse dire c’est que le réalisateur du magnifique « Nobody Knows » et de l’authentique « Still walking » sait se renouveller puisqu’il met (un peu) son soucis du réalisme de côté pour insérer une part de fantastique dans son récit. A travers une poupée gonflable dotée de la vie, le réalisateur nous propose de redécouvrir le monde dans lequel on vie, la société, posant de nombreuses questions existentielles presque philosophiques... En fait plus qu’un film, « Air Doll » est une sorte d’essai sur la solitude et le temps qui passe, avec sa pudeur habituelle il nous offre des pistes, nous remet en question en sortant des idées brillantes et d’autres un peu moins. Ce qui fait sa force (celle d’être une véritable réflexion basant son propos sur de nombreuses métaphores) fait aussi sa faiblesse car pas toujours très accessible et parfois un peu plombant par l’accumulation des symboliques ...Il y a aussi de petites séquences sans intérêt qui viennent étirer le film en longueur inutilement et au final lui faire perdre de sa force. Pas très bavarde Doona Bae (sud-coréenne et déjà vue dans « The Host ») laisse son charme ingénu opérer et joue parfaitement son rôle dans cet univers poétique et sensible. Trop lent par intermittence ce qui le rend parfois moins intéressant, Hirokazu impose sa patte et même s’il ne s’agit pas de son meilleur film, la beauté de son image, la fluidité de sa caméra font toujours merveilles ! Un essai sur l’humain, sensible et intelligent mais malheureusement un peu long dans sa mise en place : le petit film d’un grand réalisateur ! Intéressant.

  • roger w 19 septembre 2011
    Air Doll - la critique

    Très original, mais aussi très lent et parfois franchement ennuyeux, le film de Kore-eda séduit par la nostalgie et la poésie qui s’en dégagent. On notera aussi l’incroyable prestation de l’actrice qui joue à merveille les poupées désarticulées. Un très joli film, donc, mais qui souffre vraiment d’un rythme languissant.

  • Claude Rieffel 7 avril 2012
    Air Doll - la critique

    S’aventurant, non sans humour, dans le domaine de la sous-culture populaire du manga sans chercher à s’en dédouaner par une distance ironique, le film de Kore-eda prend le risque d’assumer une forme délibérée de naïveté constamment menacée par la mièvrerie ou l’excès de lisibilité. C’est à ce prix qu’il réussit à intriguer et même à troubler en profondeur. Il est vrai que ça tourne un peu à vide par moments mais le côté pas complètement fini participe aussi du charme bizarre et déroutant de Kûki ningyô/Air-doll.

  • Claude Rieffel 7 avril 2012
    Air Doll - la critique

    S’aventurant, non sans humour, dans le domaine de la sous-culture populaire du manga sans chercher à s’en dédouaner par une distance ironique, le film de Kore-eda prend le risque d’assumer une forme délibérée de naïveté constamment menacée par la mièvrerie ou l’excès de lisibilité. C’est à ce prix qu’il réussit à intriguer et même à troubler en profondeur. Il est vrai que ça tourne un peu à vide par moments mais le côté pas complètement fini participe aussi du charme bizarre et déroutant de Kûki ningyô/Air-doll.

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?