Critique

CINÉMA

Cogan - la critique

Etats de crise

Le 19 octobre 2013

Cinq ans et des valises de médailles après l’Assassinat de Jesses James par le lâche Robert Ford, Andrew Dominik continue de penser que le crime n’a jamais désuni les états d’A

Galerie Photos

  • Pierre Vedral 9 décembre 2012
    Cogan - la critique

    Des dialogues tarantinesques et des acteurs dans le ton à l’intérieur d’une amérique ténébreuse sur fond de crise économique. Dommage que "Cogan" sentent parfois le déjà vu et se termine sur un petit goût d’inachevé. Un peu plus et on tenait là un très bon film.

  • roger w 17 avril 2013
    Cogan - la critique

    Un thriller inintéressant, dépourvu de la moindre action et parfaitement soporifique dans sa manière d’enchaîner paresseusement les scènes de dialogues en champs / contre-champs. Et puis, entre les Coen, Tarantino et Scorsese, le coup des gangsters branquignols, bavards et philosophes, on commence à connaître. Franchement médiocre.

  • vanhzexen 22 mai 2014
    Cogan - la critique

    Arrogant, prétention, bavard et contemplatif...
    Une ode à tous les seconds rôles américains qui apparaissent la plupart du temps dans des films de gangsters.
    Au final c’est totalement subjectif. Je n’aime pas.

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?