Critique

CINÉMA

De rouille et d’os - la critique

Les corps brisés

Le 30 novembre 2014

Jacques Audiard orchestre audacieusement la rencontre casse-gueule entre deux écorchés de la vie. Le duo antinomique Cotillard/Schoenaerts sublime le mélodrame comme rarement auparavant.

Galerie Photos

  • Frédéric de Vençay 3 juin 2012
    De rouille et d’os - la critique

    Bien que "De rouille et d’os" soit loin d’être le chef-d’œuvre claironné ici ou là, il serait hypocrite de ne pas lui reconnaître un bon nombre de qualités, qui placent Audiard en bonne position dans l’échiquier de la production hexagonale (même s’il n’est « le plus grand réalisateur français actuel », comme affirment certains, avec excès là encore). Contant une drôle d’histoire d’amour foncièrement viscérale, à la limite du glauque par endroits, le film a le mérite d’éviter le pathos, arrachant à la noirceur quelques puissants instantanés poétiques (comme dans les meilleurs films d’Audiard, en particulier "Sur mes lèvres"). Dommage que le cinéaste, soutenu par deux comédiens forts, gâche un peu sa matière en or par un excès de coquetteries formelles (ralentis chichiteux) et autres raccourcis scénaristiques (le final en particulier).

  • roger w 30 juin 2012
    De rouille et d’os - la critique

    Encore un excellent Jacques Audiard. Marion Cotillard est formidable dans ce film qui évite le piège du mélo malgré un sujet qui s’en approchait dangereusement. Les quelques notations sociales sont également bienvenues. A voir.

Votre avis

Votre note :
6 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?