Critique

CINÉMA

L’assassin - la critique

Crime et châtiment

Le 4 juin 2012

Elio Petri plonge dans la culpabilité d’un homme et livre un film à mi-chemin entre le genre policier et le drame social.

Galerie Photos

  • Frédéric de Vençay 10 juin 2012
    L’assassin - la critique

    Variation italienne du "Procès" de Kafka, qu’on sent hantée par les fantômes du fascisme, "L’Assassin" est une oeuvre étonnante qui pourra aussi évoquer, quoiqu’à une échelle plus réduite, des fictions paranoïaques comme "1984" et "Monsieur Klein". Marcello Mastroinanni y compose un double charmeur et hâbleur de Joseph K. A son exemple, le film adopte un ton subtil entre comédie de l’Absurde et drame policier, révélant une gravité de plus en plus profonde au fur et à mesure que son personnage plonge en lui-même et s’y découvre des failles. La mise en scène et le montage, d’une étonnante modernité, jouent des flashs-back comme de véritables trouées temporelles agissant parfois au sein d’un même plan. Toutes ces qualités contribuent à faire de ce film méconnu l’une des rétrospectives les plus précieuses de l’année.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?